À propos

Beaucoup connaissent Fahrenheit 451 le roman de Ray Bradbury ou l’adaptation au cinéma de François Truffaut. Selon les mots de ce dernier : « Fahrenheit 451 est l’histoire archi-simple d’une société dans laquelle il est interdit de lire et d’avoir des livres. Les pompiers qui autrefois éteignaient les incendies sont chargés de confisquer les livres et de les brûler sur place. L’un d’eux, Montag, commence à lire des livres et à y trouver du plaisir. »

Ce qui est intéressant dans ce roman, c’est qu’une petite minorité de résistants essayent de sauver quelques livres, c’est-à-dire un savoir, s’entêtant dans le refus d’une réalité donnée comme incontestable.

Lire, c’est la première phase de la contestation. C’est s’informer et comprendre le monde dans lequel nous vivons. C’est également s’ouvrir à d’autres analyses et visions.

Son histoire

La librairie Fahrenheit 451 est née le 1er septembre 2003 à Yverdon-les-Bains. Le local avait une trentaine de m2 et se composait d’environ 2’000 livres. La moitié était des livres militants, l’autre moitié des livres d’occasions.

Le 1er juin 2005, Fahrenheit 451 reprend les locaux de l’ex-succursale de la librairie La Fontaine qui vient de fermer et devient une librairie générale, mais gardant toujours ses rayons de livres alternatifs.

Le 1er août 2009 ouverture officielle de la librairie anarchiste Fahrenheit 451 à Genève, qui redevient une librairie spécialisée et engagée à 100 %.

Ses objectifs

Même si de nos jours l’accès aux livres existe, les écrits dissidents peinent à rencontrer un large public. L’abondance de livres conduit, dans un apparent paradoxe, à leur disparition.

Les FNAC et autres se multiplient, offrant toujours plus de produits culturels, à consommer frais et à jeter ensuite.

Loin de la résignation et de la soumission à la pensée unique, Fahrenheit 451 veut promouvoir un autre rapport au livre. Pour nous le livre constitue le premier pas vers une réflexion autonome et un moyen d’échange entre les individus.

Son contenu

Fahrenheit 451 ne se résigne pas à l’horizon bouché par les piles du marketing éditorial. Nous proposerons des livres qui rompent avec le discours dominant et ouvrent à des alternatives (anarchisme, écologie sociale, femmes, militantisme, etc.) quelle que soit leur forme : essais, fictions, BD, etc.

La librairie offre un service de commandes (si vous ne trouvez pas le livre dans notre section « boutique », envoyez-nous un courriel avec le maximum d’informations et nous vous le commanderons très volontiers) et de recherche bibliographique, ainsi qu’une librairie en ligne. Elle propose également des bons cadeaux.

Sa structure

La librairie Fahrenheit 451 est à but non-lucratif. Tout bénéfice est réinvesti, soit dans l’achat de nouveaux livres, soit dans de nouveaux projets.

Ses projets

Outre les activités habituelles d’une librairie, Fahrenheit 451 veut créer un groupe de discussion et d’action locale pour approfondir les lectures, confronter les idées et mener des actions collectives.

A terme, nous envisageons de créer les éditions Fahrenheit 451.

Pour que Fahrenheit 451 entre en ébullition, parlez de nous autour de vous !

logo F451