Cartographie de l’anarchisme révolutionnaire

CHF 20.70

Schmidt, Michael

Catégories : ,

Description

L’anarchisme en tant que pratique politique est apparu dans la deuxième moitié du 19e siècle avec l’essor du syndicalisme révolutionnaire dans les syndicats affiliés à la Première Internationale. Depuis, il offre une critique virulente du capitalisme, de la propriété foncière, de l’État et des inégalités sociales, que celles-ci soient engendrées par le sexisme, le racisme, le colonialisme ou tout autre rapport de pouvoir inégalitaire. Pour abolir ces inégalités, la stratégie anarchiste propose un ensemble d’outils permettant aux opprimés de défier la domination des élites qui les exploitent. À ce titre, l’anarchisme et le syndicalisme ont constitué non seulement le plus implacable obstacle à l’ascension des industriels et de l’aristocratie foncière mais ont aussi profondément façonné la lutte des classes. Les acquis fondamentaux qui en ont résulté sont aujourd’hui considérés comme des éléments essentiels de toute société civilisée (journée de travail de 8 heures, congés fériés et fin de semaine, vacances, etc).

Cet ouvrage remet en contexte la contribution des anarchistes qui est plus souvent qu’autrement reléguée dans l’ombre, niée ou minimisée. Cet essai restitue l’importance historique du mouvement anarchiste syndicaliste en examinant sa pénétration au-delà de l’Europe et de l’Amérique du Nord, notamment en Amérique latine, au Moyen-Orient, en Asie et en Afrique.