Histoire politique du fil barbelé

CHF 14.00

Razac, Olivier

Catégories : ,

Description

On l’appelle  » corde du diable « ,  » écharde du souvenir  » ou  » frontière brûlante  » : comment le fil de fer barbelé, outil agricole ingénieux, est-il devenu cet outil politique, symbole universel de l’oppression ? En évoquant le rôle décisif du barbelé dans trois des plus grandes catastrophes de la modernité – la conquête de l’Ouest et le génocide des Indiens d’Amérique, la boucherie de 14-18 et les exterminations nazies -, mais aussi en dressant une cartographie de ses usages actuels (propriétés privées, prisons, frontières  » chaudes  » du globe), Olivier Razac analyse, dans la lignée de Foucault, la violence croissante à l’oeuvre dans la gestion politique des espaces et des populations. Il révèle ainsi un principe paradoxal : le succès persistant du barbelé vient précisément de ce qu’il ne tient qu’à un fil – de son austérité et de sa simplicité. La plus grande violence n’est pas forcément impressionnante, bien au contraire : les meilleurs outils d’exercice du pouvoir sont ceux qui dépensent le moins d’énergie possible pour produire le plus d’effets de domination. Le barbelé, lui-même  » mur virtualisé « , a ainsi ouvert la voie à des dispositifs de contrôle de plus en plus immatériels, dont la vidéosurveillance et le bracelet électronique sont les derniers avatars…