La globalisation du monde

CHF 45.00

Gélinas, Jacques

Description

La globalisation, nouvelle religion du monde des affaires et des élites politiques, suscite des questionnements et des oppositions qui, depuis Seattle, ne cessent de s’intensifier. Ce livre arrive à point pour expliquer non seulement la globalisation de l’économie, mais le monde globalisé. D’entrée de jeu, l’auteur établit une nette distinction entre la mondialisation, phénomène d’expansion planétaire normalement bénéfique, et la globalisation, qu’il définit comme « la gouverne du monde par de puissants intérêts économiques transnationaux et supraétatiques ». Il décrit ce système, ses dirigeants, ses commis, ses idéologues et dénonce ses effets les plus pervers, dont la dégradation de l’environnement, la montée des inégalités et le pourrissement de la démocratie. Au-delà de cet affligeant bilan, l’auteur explore les contours d’un modèle alternatif qui se profile au sein même du présent système.

La globalisation du monde se situe dans le droit fil de l’ouvrage précédent de Jacques B. Gélinas, Et si le Tiers-Monde s’autofinançait, également publié aux Éditions Écosociété. Cette fois, l’auteur élargit le champ de ses préoccupations, mais dans la même perspective d’une réappropriation des processus socio-économiques par la société civile.

Un livre d’information et d’analyse, mais aussi de débat, de combat et d’espoir. Il s’adresse à ceux et celles qui sont préoccupées par le sort de l’humanité et de la planète. Il sera particulièment utile aux jeunes désireux de comprendre ce monde dans lequel nous vivons… pour le changer.

 

Sociologue de profession, Jacques B. Gélinas s’est toujours intéressé aux questions touchant l’émancipation du Tiers-Monde, les droits des minorités et l’organisation socio-économique des communautés humaines. Après plusieurs années comme coopérant en Amérique latine, professeur en sociologie du développement et cadre au ministère des Relations internationales du Québec, il est aujourd’hui essayiste et conférencier.

 

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION

PREMIÈRE PARTIE Comprendre le monde globalisé

CHAPITRE PREMIER De la mondialisation à la globalisation – La première mondialisation, dans la foulée du mercantilisme (1498-1763) – La deuxième mondialisation, sous la poussée de l’expansion capitaliste (1763-1883) – La troisième mondialisation, portée par les multinationales (1883-1980) – La globalisation de la mondialisation (1980- ) – Comment définir la globalisation ? – Le mot pour le dire

CHAPITRE II Les dessous du marché global – Il y a marché et marché – Du marché local au marché global – L’ALENA, prototype des futurs traités de libre-échange – Un marché de coyotes et de monopoleurs – De la concurrence à la connivence – La suprématie des marchés financiers – Les crises d’apoplexie du système – L’OMC ou la désorganisation mondiale du commerce – Seattle

CHAPITRE III Les maîtres du monde globalisé – L’empire des compagnies transnationales – The Money Masters – Le puissant lobby des nouveaux maîtres – Les compagnons de route – Ces agences de notation qui jugent les gouvernements – USA, capitale de la globalisation – Le conseil d’administration du monde globalisé

CHAPITRE IV Les contremaîtres – L’internationale des foremen de la globalisation – Les supermanagers de l’économie globale – Les mandarins au pouvoir – Les politiciens au service de la globalisation – Des parlementaires bien dociles – Les huit plus grands acteurs de la scène politique – La sécession des élites globales

CHAPITRE V L’idéologie de la globalisation – Brève histoire du libéralisme et du néolibéralisme – Le Nobel de l’ultralibéralisme – L’évasion des économistes dans des constructions mathématiques – Bailleurs de fonds pour idées de droite – Les diffuseurs de l’idéologie néolibérale – L’office de propagation de la foi néolibérale (l’OCDE) – Les sept articles du credo de la globalisation

CHAPITRE VI L’ONU, la dame patronnesse du Tiers Monde – L’espoir déçu d’une communauté planétaire – Les tares congénitales de l’ONU – Des organes impuissants – Le désistement du Conseil économique et social – Au secours des victimes de la globalisation – Mésaventure tragique de « Rendre l’espoir » en Somalie – Le oui de l’ONU à la globalisation – Et pourtant, un rôle positif et irremplaçable – La maison de verre

CHAPITRE VII La tragédie des biens communaux – Six milliards sur un vaisseau intersidéral – Les cinq sphères de notre habitat terrestre – Les dix traumatismes de la Terre – La marchandisation de l’air sous les auspices de l’ONU – Des chefs à courte vue – L’écologie, révélatrice des vices cachés de la globalisation

CHAPITRE VIII Les bidonvilles du « village global » – Le scandale du sous-développement – La place du Tiers Monde dans le monde globalisé – Le développement de la pauvreté au sein des pays riches – Le creusement des inégalités – Extrême richesse, extrême pauvreté – La société du petit cinquième

DEUXIÈME PARTIE Laisser faire ou faire ?

CHAPITRE IX Un modèle à inventer – Le difficile changement de paradigme – Des idéalistes à qui l’histoire a donné raison – Deux piliers : équité et solidarité – Une démarche créatrice

CHAPITRE X Qui le fera ?- Les anciens réformateurs – La montée du mouvement associatif – Qu’est-ce que la société civile ? – Le rôle historique de la société civile mondiale – La place de l’État – S’agit-il d’une révolution ? – De Rio à Seattle

Chapitre XI La réappropriation des processus économiques – Toute économie est sociale, mais… – À propos de la nouvelle économie sociale – La reconnaissance étatique est-elle une bonne nouvelle ? – Dis-moi qui te finance – La face cachée de l’économie du Tiers Monde – Points de repère pour une économie alternative – Les premiers brouillons

CHAPITRE XII Les quatre formes de la réappropriation – Comprendre – Critiquer – Résister – Construire

CHAPITRE XIII Une cause pour le XXIe siècle – Les méfaits de l’homo sapiens demens – Le principe de l’inconcevable – Le temps qu’il faudra – L’indispensable participation des deux moitiés de l’humanité – La nécessaire émancipation du Tiers Monde – Un défi colossal

NOTES

BIBLIOGRAPHIE

Informations complémentaires

Poids 3 kg

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La globalisation du monde”