Le militantisme, stade suprême de l’aliénation

CHF 16.00

Collectif

Catégorie :

Description

Organisation des jeunes travailleurs révolutionnaires

Si la critique et la condamnation du militantisme est une tâche indispensable pour la théorie révolutionnaire, elle ne peut être faite que du « point de vue » de la révolution. Les idéologues bourgeois peuvent traiter les militants de voyous dangereux, d’idéalistes manipulés, leur conseiller d’occuper leur temps à travailler ou à le passer au Club-Méditerranée ; ils ne peuvent pas s’attaquer au militantisme en profondeur car cela revient à mettre en lumière la misère de toutes les activités que permet la société moderne. Nous ne cachons pas notre parti pris, notre critique ne sera pas  »objective et valable de tous les points de vue ».

Le Militantisme, stade suprême de l’aliénation (1972)

Informations complémentaires

Poids 2 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le militantisme, stade suprême de l’aliénation”