L’envers de la pilule

CHF 31.20

St-Onge, J.-Claude

Description

Les succès de l’industrie pharmaceutique ne doivent pas nous fermer les yeux sur des pratiques devenues injustifiables. Que faut-il penser quand nous apprenons qu’un fabricant:

– supprime volontairement les données sur les effets indésirables de son produit ou embellit les résultats d’une étude;

– continue de commercialiser un produit qu’il sait à l’origine de nombreux décès;

– tente de bâillonner des chercheurs dont les découvertes mettent en question l’efficacité et la sécurité de son médicament;

– verse le prix fort à des médecins et des pharmaciens pour faire la promotion d’un produit;

– et engrange, bien sûr, chaque année des milliards de profits sans payer sa juste part d’impôts?

La situation est d’autant plus inquiétante que le retrait de produits potentiellement dangereux est en hausse depuis les années 1980 et 1990 et que la part des budgets consacrée au remboursement de médicaments est en train d’entamer sérieusement la portion qui reste pour payer médecins et infirmières. À petites doses, on finit par digérer ces faits. Mais, mis bout à bout, la pilule devient difficile à avaler.

Dans L’envers de la pilule, nouvelle édition revue et augmentée, J.-Claude St-Onge dresse un portrait aussi clair qu’inquiétant de l’industrie pharmaceutique et de notre rapport au médicament.

De sa plume cynique et alerte, il présente des analyses plus affolantes les unes que les autres: de l’invention de pathologies aux essais cliniques en passant par les vitamines, le Vioxx, le Prozac et autres… Il nous guide au sein de l’empire du médicament et de ses fabricants où la surconsommation et la rentabilité sont reines.

À l’heure où le Québec laisse de plus en plus de place au privé dans notre système de santé, J.-Claude St-Onge montre avec éloquence que les moyens financiers pour soigner la population ne sont pas entre les bonnes mains…

«Une recherche très fouillée qui aide à comprendre comment des cas comme celui du Vioxx peuvent encore se produire au XXIe siècle.»  Julie Gobeil, Bulletin de Santé publique

«La plume de Jean-Claude St-Onge est lapidaire. L’essayiste jette […] les bases d’une réflexion urgente et nécessaire» Ulysse Bergeron, Le Devoir

J.-Claude St-Onge enseigne la philosophie au Collège Lionel-Groulx. Il détient une maîtrise en philosophie et un doctorat en socio-économie.

À la suite de la première publication de L’envers de la pilule, il a participé à de nombreuses émissions d’information et d’affaires publiques et prononcé plusieurs conférences, notamment au 1er congrès international du médicament à Montréal en 2005 et au 11e congrès international de la santé publique à Rio de Janeiro en 2006.

Il s’est mérité le prix Orange 2005 de l’Association des groupes d’intervention en défense des droits en santé mentale du Québec. Il est également l’auteur de Les dérives de l’industrie de la santé, Dieu est mon copilote, ADQ, voie sans issue, L’imposture néolibérale et de nombreux articles.

 

TABLE DES MATIÈRES

Glossaire des sigles

Préface par Amir Khadir m.d

Introduction

CHAPITRE I Un empire en bonne santé financière – Des profits mirobolants : une industrie qui croule sous l’or – Une industrie à risque ? – Des coûts en nette progression et une consommation qui explose – Évolution des dépenses de santé : le privé, voie sans issue – Crois ou meurs : les dures lois de l’accumulation

CHAPITRE II Des prix dopés – Des écarts considérables – Pourquoi des prix si élevés ? – Un marché captif – Les brevets et le monopole des médicaments – L’« evergreening » ou comment étendre la durée de vie des brevets – et multiplier les profits sans se fatiguer – L’introduction de nouveautés coûteuses – Les explications de l’industrie – Et dans le tiers-monde… quelques centaines de milliers de morts plus tard – Des brevets, de la charité et des vies humaines

CHAPITRE III Recherche et développement : tigre ou baudruche ? – Anatomie d’une illusion – Le tigre de 802 millions- Les « nouveaux » médicaments ? – À qui appartiennent les médicaments ? – Les brevets : incitation ou entrave à l’innovation ?

CHAPITRE IV Les médicaments, c’est pas des bonbons. – Le danger des pilules : une industrie à mettre sous haute surveillance – Tout médicament comporte des risques – Des victimes inévitables ? – Le retrait de médicaments dangereux :une tendance à la hausse – Une profonde crise de confiance – Le Sénat demande une commission d’enquête sur la sécurité des médicaments – Un peu d’histoire : pour ne pas répéter les erreurs du passé. Héroïne, élixirs & Co – Diéthylstilbestrol : « pour des bébés plus forts » – La catastrophe de la thalidomide lance la pharmacovigilance – Ciba-Geigy : une compagnie qui a commercialisé des produits « à risques » – Les anti-inflammatoires : des produits banals ou à risque insoupçonné ? – Le Baralgin « tue la douleur efficacement »… et plus ? – Un produit contre le cholestérol cause des maux de tête à la compagnie – Les gourous de la minceur – Rezulin : un médecin écarté du processus d’évaluation – Le refus de divulguer des informations compromettantes

CHAPITRE V Quand nouveau ne rime pas avec beau. Des médicaments plus ou moins utiles et plus ou moins efficaces que les anciens traitements – Tout nouveau tout beau ? – Des nouveautés moins efficaces que les vieilles pilules ! – Quand les preuves d’efficacité accrue se font attendre – Avandia : tout n’est pas rose avec le rosiglitazone – Ketek : un autre antibiotique dont on aurait pu se passer ? – Celebrex : un médicament révolutionnaire ? – Vioxx : une catastrophe monumentale – Des médicaments à l’efficacité douteuse – Démystifier les traitements du rhume et de la toux – Des vitamines pour la croissance… des barons de l’industrie – Vingt-cinq ans pour retirer un produit inefficace

CHAPITRE VI Une industrie malade du secret : les essais cliniques – Procédure d’approbation des médicaments – Les essais contrôlés – Des études biaisées – Suppression des résultats gênants et morbidité à la clé… – Les résultats déprimants d’un antidépresseur – Bâillonner les chercheurs : à qui appartiennent les résultats ? – Le tamoxifène : présenter les résultats sous un jour favorable – L’étrange couple science et profit : les sociétés de développement clinique – Des experts au service des compagnies pharmaceutiques : les leaders – d’opinion transformés en promoteurs – La prévention chimique des maladies – L’harmonisation des protocoles d’approbation

CHAPITRE VII Danser avec les sous : esprit critique et profits, un mélange incompatible – Olivieri tient tête au géant – « Qu’ils mangent du Prozac » : l’affaire Healy – La sécurité n’est pas une priorité : la saga des implants mammaires – La culture du secret à Santé Canada : 200 scientifiques dénoncent les normes insuffisantes de l’agence – Quand l’État ne doit pas se désengager

CHAPITRE VIII La médicalisation des événements de la vie – ou l’art de forger des pathologies – Vendre aux malades comme aux bien-portants – Les chasseurs de maladies – Quelques figures de surconsommation – L’industrie cible les femmes. L’hormonothérapie : « à jamais féminine » – Des promesses de jeunesse éternelle – Une vieille controverse – L’étude du Women’s Health Initiative – La One Million Women Study : 20 000 cancers du sein excédentaires – Le spectre de l’ostéoporose : la promotion d’une maladie – D’autres traitements préventifs pour l’ostéoporose – La dysfonction sexuelle chez les femmes

CHAPITRE IX La main très visible du marketing : pour que la pilule passe plus facilement – Les milliards coulent à flots – Des budgets colossaux pour les grosses bombes – Une information de qualité douteuse – Prescrire sous influence – Un phénomène qui prend de l’ampleur – Effets sur la pratique : études de cas et enquêtes – Les médecins qui s’en remettent aux visiteurs médicaux – Des témoignages d’ex-représentants et de médecins – « Les autres, pas moi » – PharmFree – Des effets sur les patients – Les médicaments en vente libre : trop d’information est nuisible – La publicité directe au consommateur : inutile, nuisible, coûteuse – La publicité dans les magazines spécialisés – La commandite d’associations de malades pour contourner les règles – L’art d’utiliser les médias – La promotion des utilisations non approuvées – L’information distribuée par les pharmacies

CHAPITRE X On y trouve de tout : un ami, des ristournes, des croisières… – Des ristournes pour les pharmaciens – Des millions pour empêcher la commercialisation des génériques – Des accusations de fraude pour avoir détroussé les systèmes de santé publics – Pendant ce temps en Europe… – Cartels et monopoles des principes actifs – « On ne peut empêcher les gens de recevoir des cadeaux »

Épilogue  Couper la facture des médicaments – Pour une réforme en profondeur : la santé et la protection du citoyen avant les profits

Bibliographie partielle

Notes

Table des matières

Informations complémentaires

Poids 3 kg

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’envers de la pilule”