Les religions sont-elles réactionnaires ?

CHF 23.00

Lavignott, Stéphane

Catégorie :

Description

La question religieuse empoisonne les débats. Dans les dîners de famille comme dans les organisations politiques, elle fait partie des sujets que l’on craint d’aborder car ils font rapidement monter le ton. Cette question délicate est pourtant pour la gauche un sujet incontournable. D’abord parce que ses adversaires, droite et extrême droite, en ont fait une arme politique, et n’hésitent pas à se poser en défenseures de la laïcité et de l’identité chrétienne de la France, toutes deux soi-disant menacées par l’Islam. La gauche doit d’autant moins déserter le terrain du religieux que c’est sur lui que se déploient bon nombre de recompositions sociales et politiques majeures – le dit  » Printemps français  » en porte témoignage tout comme le problème du voile. Parce qu’elle interpelle les croyances les plus intimes et les plus structurantes de l’identité, la question religieuse ne prédispose pas à une approche rationnelle.

Lui-même pasteur politiquement engagé, Stéphane Lavignotte ne sous-estime pas la difficulté, tout en prenant la mesure de l’enjeu d’une compréhension nuancée du fait religieux. Oui, celui-ci est fréquemment porteur de conservatisme, voire d’obscurantisme. Non, cela n’est pas une fatalité et l’auteur rappelle avec de nombreux exemples le potentiel d’émancipation de différents courants spirituels ou religieux. Pas de réponse définitive à la question  » les religions sont-elles nécessairement réactionnaires ? « , mais des propositions constructives pour penser la religion au-delà des stéréotypes.