Les vrais maîtres de la forêt québécoise

CHF 22.60

Dubois, Pierre

Catégorie :

Description

La forêt québécoise est immense, son rôle écologique primordial et l’activité économique qui en découle vitale pour une grande partie de la population. Mais comment se porte-t-elle? À qui ses ressources profitent-elles? Quelles politiques président à son développement?

Si le public est aujourd’hui davantage conscient des enjeux liés à la forêt, la société demeure à genoux devant une industrie qui surexploite la forêt publique, les ruraux et les travailleurs forestiers. L’auteur en appelle à une «rupture avec ce que nous pourrions appeler le régime forestier pris dans un sens très large. […] Bien sûr, à court terme, cette opération va faire mal à notre économie. Mais la forêt québécoise, au rythme actuel, ne sera bientôt qu’une légende si nous n’y prenons garde.» Dans la foulée des débats ayant suivi la diffusion du film L’erreur boréale, de Richard Desjardins et de Robert Monderie, et avec la révision du régime forestier québécois qui a eu lieu entre 1996 et 2001, une mise à jour de cet essai initialement publié en 1995 s’imposait.

 

Ingénieur forestier depuis 1983, Pierre Dubois détient une maîtrise en sciences politiques. Il a aussi été journaliste spécialisé en questions forestières et environnementales pendant près de 10 ans. Collaborateur à la recherche pour L’erreur boréale, il a joué un rôle de premier plan dans le débat qui en a résulté. L’auteur a par la suite coordonné la Coalition sur les forêts vierges nordiques. Depuis juin 2001, il est conseiller syndical à l’information à la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

 

TABLE DES MATIÈRES

PRÉFACE à l’édition de 2002 par Richard Desjardins

RÉFACE à l’édition de 1995 par Richard Desjardins

AVANT-PROPOS

INTRODUCTION

CHAPITRE PREMIER La dégradation des forêts – Une longue histoire de dilapidation – L’impact social de la surexploitation des forêts – Le nouveau nom de la coupe à blanc – Un recul dû aux pressions de l’industrie – Les insecticides en forêt – La pollution causée par le reboisement – Coupe à blanc-reboisement-pesticides: un cercle vicieux – La certification environnementale – Les aires protégées – Une «mauvaise perception» de la population

CHAPITRE II La fortune de l’industrie forestière – La mal-mesure du bois – Un système de mesurage archaïque – Abitibi-Price: la construction d’un empire – Des fortunes colossales tirées de la forêt – Le discours de crise de l’industrie papetière

CHAPITRE III Le dernier des métiers – La sous-traitance en forêt – Santé et sécurité du travail en forêt publique – Les conditions de travail dans le reboisement – La situation du travail forestier en forêt privée – Coûts d’opération des outils de travail – La désyndicalisation de la forêt

CHAPITRE IV L’État au service de l’industrie – Les droits de coupe – La politique forestière de 2001: rendez-vous raté avec l’histoire – Les antécédents de la politique forestière – Réactions de l’industrie aux politiques forestières – Forêt Québec: du partenariat à la compromission – La priorité à la forêt privée – Égaré dans la forêt habitée – La valeur d’un CAAF – Le lobby de l’industrie – Défendre une image – Premier épisode: été 1991 – Deuxième épisode: hiver 1992 – Troisième épisode: été 1995

CONCLUSION Pour une enquête publique et indépendante – Pour un chien de garde… forestier – Pour un partage de la forêt et de ses bénéfices – La bataille environnementale en est une de survie

APPENDICE La macdonaldisation de la forêt québécoise par Louis Bélanger

Glossaire des principaux sigles

Bibliographie

Informations complémentaires

Poids 1 kg

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les vrais maîtres de la forêt québécoise”