No society, La fin de la classe moyenne occidentale

CHF 12.10

Guilluy, Christophe

Catégorie :

Description

« There is no society » : la société, ça n’existe pas. C’est en octobre 1987 que Margaret Thatcher prononce ces mots. Depuis, son message a été entendu par l’ensemble des classes dominantes occidentales. Il a pour conséquence la grande sécession du monde d’en haut qui, en abandonnant le bien commun, plonge les pays occidentaux dans le chaos de la société relative. La rupture du lien, y compris conflictuel, entre le haut et le bas, nous a fait basculer dans l’a-société. No more society. Mais les classes populaires n’ont pas disparu pour autant. La vague de révolte qui traverse aujourd’hui le monde occidental, des urnes à la rue, des leaders populistes aux Gilets jaunes, n’est que la partie visible de leur soft power qui contraindra le monde d’en haut à rejoindre le mouvement réel de la société, ou bien à disparaître.