Paradis infernaux

CHF 34.30

Davies & Monk

Catégorie :

Description

Série d’études urbaines saisissantes sur Le Caire, Pékin, Johannesburg, Dubaï, Kaboul, Managua, etc., Paradis infernaux pourrait être l’anti-guide des  » mondes de rêve  » engendrés par le capitalisme contemporain. De la désormais classique gated community de l’Arizona aux camps retranchés de Kaboul, en passant par la Californie de synthèse importée à Hong-Kong et ailleurs, ou par la spectacularisation architecturale de Pékin à l’ère néolibérale, l’imaginaire qui préside à ces nouvelles formes d’utopie est celui de l’enrichissement sans limites, de l’hyperbole constante, des dépenses somptuaires, de la sécurité physique absolue, de la disparition de l’Etat comme de tout espace public, de l’affranchissement intégral des liens sociaux préexistants… Mais cette débauche réservée aux riches ne donne lieu à aucune expérience réelle ; elle est tout entière branchée sur les objet-fétiches de la fantasmagorie mondiale, harnachée aux mêmes idéaux figés du marché global. L’absence d’horizon qui caractérise notre monde se redouble, dans ces outremondes, d’une violence faite aux pauvres, massés, toujours plus nombreux, derrière les frontières visibles ou invisibles qui chaque jour transforment un peu plus le territoire des riches en autant de citadelles néo-libérales enclavées au cœur de notre modernité.

 

Mike Davis enseigne l’histoire urbaine à l’université de Californie. Il a récemment publié Petite histoire de la voiture piégée (Zones, 2007) et Le pire des mondes possibles (La Découverte, 2005). Daniel B. Monk dirige le programme d’études sur la Paix et les Conflits à Colgate University. Il est l’auteur de An Aethetic Occupation : The Immediacy of Architecture and the Palestine Conflict (Duke University Press, 2002).

Informations complémentaires

Poids 3 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Paradis infernaux”