Radicaux, réveillez-vous !

CHF 25.50

Alinsky, Saul

Rupture de stock

Catégorie :

Description

Cet ouvrage s’appuie sur l’expérience d’Alinsky dans Back of the Yards, l’un des quartiers les plus pauvres de Chicago. Le jeune Alinsky s’y est attaché à organiser les habitants dans une dynamique de contrepouvoir en mettant en lumière le rôle nécessaire de l’organizer, agent de développement social doublé, ici, d’un agitateur politique. Dans la première partie du livre, l’auteur dresse tout d’abord un tableau d’ensemble de la situation sociale, raciale, économique et religieuse étatsunienne au lendemain de la deuxième guerre mondiale. Il s’adresse aux « radicaux » du pays, c’est-à-dire à ceux qui, mus par une forte exigence de justice sociale, sont déterminés à s’attaquer à la racine des problèmes. La seconde partie du livre est consacrée aux modalités stratégiques, tactiques et « psychologiques » du travail d’organisation des communautés populaires. L’idée est de faire émerger dans les communautés reléguées un nouveau pouvoir, une force organisée selon la logique du conflit, en vue d’instaurer un rapport de forces propice à la négociation avec les autres instances de pouvoir impliquées dans la situation.

L’oeuvre fondatrice de Saul Alinsky est encore aujourd’hui une source d’inspiration pour tous les travailleurs sociaux. Plusieurs collectifs ou mouvements, comme l’Alliance citoyenne ou Stop le contrôle au faciès, s’y réfèrent désormais. Parallèlement, plusieurs ouvrages ont été publiés récemment qui analysent ces pratiques en Grande Bretagne ou aux États-Unis. Cet intérêt pour les conceptions d’Alinsky rend donc particulièrement intéressantes la traduction et la publication de son premier livre de 1946, Reveille for Radicals.

Pour replacer ce texte dans son contexte historique, donner à saisir sa place dans la trajectoire intellectuelle et militante de l’auteur et, surtout faire sentir sa résonnance avec certaines questions très actuelles, liées, notamment, à la présence grandissante dans notre société de territoires et de populations reléguées, nous avons demandé à la sociologue Marie-Hélène Bacqué de le préfacer….